Le mot du Maire du 15 décembre 2014

Chères Warluisiennes, Chers Warluisiens,

Le 12 décembre dernier nous avons tenu une réunion avec les référents « Voisins Vigilants » en présence de l’adjudant chef Clemer, responsable adjoint de la brigade de Gendarmerie de Noailles.
Nous avons pu constater que le nombre de cambriolages avait sensiblement augmenté à Warluis en 2014 en passant à 12 contre 7 l’an passé.
Les méthodes ont évolué car la majorité de ces infractions ont lieu avant 20h00. Il a été convenu que chacun de nous doit être vigilant et prévenir le référent si nous constatons un événement anormal.
Vous trouverez en annexe la liste des référents.
Par ailleurs il existe une application gratuite, validée par la Gendarmerie, à télécharger sur smartphone pour être prévenu des cambriolages qui ont eu lieu dans notre secteur : « STOP CAMBRIOLAGES ».

Après avoir entendu le dossier proposé par J.P. Cordier, le conseil municipal du 15 décembre a acté le fait de déléguer à la SA HLM du Beauvaisis la construction de logements sociaux rue de Merlemont.
L’avantage de passer par cette société repose sur le fait que la commune reste propriétaire du terrain. Elle le louera à la SA HLM du Beauvaisis et à l’issue de la période location, Warluis se verra restituer ce terrain avec les maisons implantées.
Il est évident que nous ferons partie de la commission d’attribution des logements.

Vous le savez sans doute mais je pense que c’est utile de le rappeler : l’agglo a mis à disposition des habitants du village un service de transports à la demande (TAD) que vous pouvez réserver en appelant le 0810 60 00 60 (N° Azur, prix d’un appel local depuis un poste fixe).
D’autre part, il existe aussi un service de bus régulier qui permet d’aller à Beauvais les jours de marché le mercredi et le samedi. Il part et revient de la rue des Ecoles au niveau de la mairie. (fiche horaire jointe).

Je ne manquerai pas de terminer ce mot en vous souhaitant à toutes et tous de bonnes fêtes de fin d’année et de bonnes vacances pour ceux qui en prennent. Que ces moments familiaux soient une période privilégiée pour chacun de vous.

Christophe de Ponton d’Amécourt,