Le mot du Maire du 17 novembre 2014

Chères Warluisiennes, Chers Warluisiens,

Comme vous l’avez constaté les panneaux « Voisins Vigilants » sont apparus aux entrées de village. L’opération est en route.
Toutefois cela n’empêche les cambriolages dont nous venons de subir une série malheureuse.
Je demande à chacun de redoubler de vigilance et de prudence. Comme les gendarmes me l’ont recommandé lors d’une réunion à Noailles faisons preuve de bon sens et de prévention :
ne laissez pas nos voitures ouvertes
ne laissez pas les clés de voitures dans l’entrée de vos maisons.
Si votre maison est équipé d’un système d’alarme, enclenchez le dès que vous vous absentez.
Afin de faire vivre ce dispositif de « Voisins Vigilants » je vais organiser une réunion avec tous les référents « Voisins Vigilants » pour assurer la meilleure mobilisation possible.

Monsieur d’ARGOEUVES, qui était un homme cultivé et un grand écrivain, a laissé un livre sur l’histoire de Warluis (de l’Antiquité à la fin du XIXème siècle). Son fils Hubert se propose de le faire éditer. Il souhaiterait savoir combien en faire tirer. Cet ouvrage de 270 pages qui couvre une période allant de l’antiquité à la fin du XIXeme siècle, est rempli d’anecdotes warluisiennes, et est vendu au prix de 33 € (une bonne idée de cadeau de Noël…).
Vous pouvez contacter la mairie pour faire une réservation. Ceci ne vous engage pas, en revanche cela permettra d’avoir une idée du nombre de livres à faire éditer.

L’exposition sur la Guerre 14-18 a été un vrai succès. Je l’ai inaugurée le 8 novembre dernier en présence de Monsieur Mancel, député de l’Oise, Madame Abla et Monsieur Pia, vice-présidents de l’agglomération du Beauvaisis.
Elle a été visitée par 150 personnes environ qui ont beaucoup apprécié le travail de recherche effectué tant par les anciens combattants que par les élèves de CM1 et CM2.
Je remercie l’association des anciens combattants pour son implication et sa disponibilité.
Je pense que c’est une expérience à renouveler.

D’un point de vue de budgétaire nous avons constaté avec le conseil municipal l’envolée des dépenses liées à l’éclairage publique. En effet elles sont passées de
22 000 euros en 2009 à 34 500 euros en 2014 soit plus de 50% d’augmentation en 6 ans. Il me semble que ce n’est pas admissible surtout en cette période de rigueur budgétaire.
Vu les impacts financiers il nous faut trouver des solutions et j’ai décidé d’éteindre l’éclairage publique entre 23h00 et 5h00 à partir du 1 janvier 2015.
Après avoir pris conseil auprès de la Gendarmerie et du Syndicat d’Energie SE60, ceux-ci m’ont rassuré sur le fait que la sécurité de notre village ne sera pas impactée.